AILLEURS EN FRANCE

DE JOURS COMME DEUX NUITS !

L’Agence des espaces verts de l’Île de France va mettre en place un projet plutôt audacieux : une découverte de la forêt pour des classes de cycle 3 sur 3 jours et 2 nuits sous la forme d’un camp ! Oui, vous avez bien lu : sous la forme d’un camp !

Une réflexion approfondie
France HAMY, responsable du service éducation à l’environnement de l’Agence, initiatrice du projet, s’appuie sur une solide analyse des enjeux et des objectifs: « Des études récentes, notamment en Amérique du Nord, révèlent en effet combien la présence de la nature est indispensable au bien-être des personnes. Aussi, la question de l’éducation à la nature est-elle prépondérante. Elle resterait néanmoins sans lendemain si elle n’était pas soutenue d’une pédagogie permettant la rencontre et l’expérience vivante d’immersion dans les milieux naturels. « Comprendre » signifie « prendre avec », or on ne prend pas grand-chose sans la participation du corps sensoriel et moteur. C’est pourquoi l’Agence a souhaité offrir aux enfants d’Ile-de-France cette possibilité d’aller s’immerger dans un de ses espaces naturels : la forêt. »

photo blogg

Le projet
Il s’agit donc de proposer à plusieurs classes de cycle 3 d’Ile de France un camp sous tentes de 3 jours et 2 nuits en pleine forêt. Le premier séjour aura lieu en forêt régionale de Ferrières du 24 au 26 juin 2015 avec une classe de 26 élèves de CM2.

Un programme aux petits oignons…
Les contenus et déroulement du séjour sont des plus alléchants : activités sensorielles et naturalistes, micro-projets, temps récréatifs, conseil d’enfants, feu de camp, veillées…

photo blog

Des obstacles levés !
On croit rêver : les instances officielles de l’école ont donné leur accord pour l’organisation régulière de tels camps. « Dans les textes officiels, rien n’interdit les nuitées sous tente, rappelle France HAMY… Les sorties scolaires avec nuitées sont encadrées par deux circulaires que nous respectons à la lettre… ». Et pour parer à toutes les réticences, l’équipe a bordé le projet avec toutes les conditions de sécurité, d’encadrement et de préparation. En les examinant, toutes relèvent strictement du bon sens.

 

A qui le tour ?
Pour le Collectif « Eduquer à la Nature », ces séjours sont exemplaires. A quand des camps en forêt sur le temps scolaire en Haute-Normandie ? Quel inspecteur courageux donnera son autorisation ? Mais au fait, on me dit que certains instituteurs avaient déjà ce genre de pratique il n’y a pas si longtemps…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *